Conseils - arrosage

Informations sur l'arrosage de la pelouse

Vous cherchez une entreprise d'arrosage de pelouse dans la grande région montréalaise?

Contactez-nous dès maintenant...

Pour l’arrosage du gazon, un arrosage régulier est fortement recommandé. Il doit également correspondre aux réels besoins en eau de votre gazon, en effet un arrosage trop important ou un manque d’eau peut avoir des conséquences importantes.

 

Il est généralement recommandé d’arroser votre gazon une fois par semaine en moyenne. La quantité préconisée est d’environ 5 litres par mètre carré. Attention cependant, en automne ou en hiver, il est possible, de même qu’en cas de période de pluies abondantes, que l’arrosage « naturel » suffise à pourvoir aux besoins en eau de votre gazon. Si un manque d’eau peut faire jaunir votre gazon, à l’inverse en cas d’arrosages trop fréquents, les racines risquent de cesser de se développer et donc de devenir trop courtes pour atteindre les zones humides situées sous la surface du sol.

Les racines du gazon sont peu développées, il nécessite donc un arrosage qui soit uniforme. De plus, plus le gazon est court, plus ses racines le seront également. Dans ce cas, nous vous recommandons fortement d’arroser votre gazon plus généreusement car il manquera encore plus d’eau. Attention néanmoins, arroser généreusement ne signifie pas trop arroser, évitez les flaques d’eau par exemple ; le gazon a besoin d’une hydratation constante, mais la terre doit être humide, non détrempée.

 

En période de chaleur, voire même de canicule, le gazon aura besoin d’être arrosé plus souvent. Cependant, en cas de restriction d’eau il vaut mieux ne pas l’arroser plutôt que de l’arroser de manière irrégulière, laissez-le jaunir, et dès que vous en aurez obtenu l’autorisation, reprenez l’arrosage normalement, il reverdira. Quelle que soit la période de l’année, préférez les premières heures de la journée ou le soir pour arroser votre gazon, cela évitera que l’eau ne s’évapore.

L’eau est vitale pour le gazon car elle permet de le faire pousser, de dissoudre les engrais, et également de diffuser les substances nutritionnelles. C’est notamment la raison pour laquelle un gazon qui vient d’être posé ou semé nécessitera un arrosage plus fréquent, et ce jusqu’à la première tonte. 

 

Il existe diverses possibilités pour l’arrosage de votre gazon :

 

Les rampes d’arrosage, qui permettent d’arroser de petites surfaces,

 

Les tourniquets et les canons arroseurs, qui permettent un arrosage circulaire (attention : ces arroseurs nécessitent obligatoirement un recoupement des zones arrosées),

 

Les arroseurs rotatifs dits « cavaleurs », qui disposent d’un champ d’action limitée par la longueur du tuyau d’arrivée d’eau,

Les arroseurs escamotables, qui sont liés à des canalisations enterrées et disposés en lignes parallèles (attention : chaque ligne doit être disposée à une longueur égale à 70% du diamètre d’arrosage).

 

L’arrosage enterré est la méthode la plus usitée et la plus pratique pour l’entretien de votre gazon. Il peut être contrôlé manuelle ou  informatiquement, et permet une programmation régulière et adaptée aux besoins de votre pelouse.

 

Note : le système d’arrosage grâce à une cuve d’eau de pluie, n’est pas un système aussi rentable et aussi adapté qu’il semble l’être. En effet, il faut une cuve de très grande envergure pour répondre aux besoins de votre gazon, et la remplir demande un temps considérable.