Conseils - Fertilisation  du sol

Informations sur la fertilisation du sol

Vous cherchez une entreprise de fertilisation du sol dans la grande région montréalaise?

Contactez-nous dès maintenant...

La santé de votre terrain se base principalement sur une bonne fertilisation. Terreautage ou usage d'herbicides, en quoi consiste la fertilisation? De même, quelles sont les différentes techniques dans son achèvement?

 

Si vous prévoyez des travaux d’envergures à l’été ou simplement de  faire affaire avec une entreprise de fertilisation du sol pour l’été ou l’automne, il est temps de téléphoner à VERT et BLANC au 514-919-4073. pour une soumission.

Les objectifs d'une fertilisation efficiente

 

Il est connu de tous que la fertilisation vise certains objectifs: Le premier objectif étant de rendre le travail du sol plus aisé. Effectivement, après le gel, le sol a tendance à se compacter, d'où toute une liste d'entretiens doit être faite pour remédier à cela. Elle offre aussi au sol la possibilité de jouir d'une capacité de rétention d'eau et de drainage maximale, et ce, quel que soit le type de sol en question.

Par la suite, grâce à elle, les pertes en termes de substances nutritives sont limitées, ce qui permet un développement de l'herbe ou de la plante qui y réside. L'aération est aussi améliorée. Notons qu'une terre bien aérée participera activement à décompacter le sol et à introduire efficacement dans les plantes l'oxygène ainsi que les nutriments que le terrain contient. L'adjonction de calcaire est aussi optimisée par une bonne fertilisation.

 

Les fondements de la pratique

 

Vu la variété de sol qui existe au Canada, il est tout naturel que certains sols demeurent plus fertiles par rapport à d'autres. En cela, la solution est acquise. Peu importe ce type de sol, la fertilisation tient à le préparer à une éventuelle culture: qu'il s'agisse ici d'une pelouse, de rosiers ou d'arbres fruitiers. Deux types de fertilisants sont les plus utilisés à savoir l'utilisation d'engrais, et celle des amendes organiques. La première consiste à inculquer les nutriments utiles à son développement à la plante tandis que pour la seconde, c'est la structure physique du sol en lui-même qu'elle tente à améliorer. Certains de ces produits sont naturels, mais par générosité, la nature a fait d'eux un engrais et une substance organique à la fois. Il en est ainsi du compost, que l'on obtient en désintégrant par exemple les feuilles mortes tombées dans votre jardin, que vous avez pris la peine de ramasser, du fumier, ou encore des différents types de terreaux. Décider entre engrais ou amendement organique revient de chaque foyer, toutefois, cela peut aussi dépendre du type de sol sur lequel vous vous étalez. Un sol sableux ou argileux va de paire avec du compost ou du fumier tandis que pour le sol acide, un apport mineur de calcaire sous forme de chaux éteinte et le tour est joué!